Courrier du collectif aux élus du pays de Lorient

Un des arguments avancés par les élus qui soutiennent le projet d’aéroport est que ce projet est économiquement viable, qu’il ne peut que générer des bénéfices. Une bonne affaire en quelques sortes.

Nombreux sont ceux qui pensent au contraire que les risques financiers pris par les collectivités territoriales qui vont financer ce projet sont très importants.

Pour attirer l’attention des élus sur cet aspect financier du dossier, le collectif de Lorient, se faisant ainsi le relais de l’Acipa, leur propose de se porter caution solidaire du projet à titre personnel.

Pour mémoire, La répartition de l’enveloppe budgétaire s’établit comme suit :

  • Vinci apporte autour de 310 M€
  • 100 millions d’euros c’est le résultat du bénéfice fait sur Nantes Atlantique entre 2010 et 2017.
  •  100 millions d’euros empruntés sur les marchés financiers cautionnés par les collectivités locales, noir sur blanc dans le cahier des charges.
  • 100 millions d’euros des actionnaires de Vinci avec un rendement annuel de 12 % imposé.
  • L’Etat 130,5 M€
  • Les collectivités publiques 115,5 M€

Ces montants ne comprennent pas l’ensemble de travaux. Il faut y ajouter d’autres infrastructures routières ou ferrées liés à l’aéroport.

Le montant avancé par les collectivités publiques est considéré par les uns (les collectivités) comme une avance remboursable en cas de bénéfices, par les autres (Vinci) comme une subvention.

Quel sera le rôle des cautions de l’emprunt Vinci/AGO en cas de pertes d’exploitations ou de faillite ? Les collectivités devront elles rembourser cet emprunt ?

Qui garantira le rendement de 12 % annoncé aux actionnaires ? Les collectivités devront elles éponger les pertes d’exploitation pour dégager des bénéfices et par là des dividendes aux actionnaires ?

Ce courrier a été adressé à environ 750 élus du pays de Lorient, Maires, Adjoints, Conseillers Municipaux, Conseillers Généraux, Députés.

 Article OF

Article LT

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *