Articles de fond

Ce projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes suscite de nombreuses réflexions concernant sa réalisation. La « toile » reflète une société qui « ne baisse pas les bras », loin de là ! Pour les opposants au projet, les arguments ne manquent pas. Ils s’appuient sur différentes problématiques liées à l’économie, l’aménagement du territoire, l’environnement, les transports, le social, l’humain… Voici donc une petite sélection subjective d’articles piochés ici ou là sur des sites qui apportent un éclairage différent des discours officiels sur « la nécessité de construire un aéroport » à Notre-Dame-des-Landes.

Ces articles ne représentent qu’une petite partie des articles publiés sur le projet d’aéroport. Le collectif attend avec impatience vos contributions.

1) Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps

A lire sur le site du collectif NDDL du pays de Lorient : Pierre Deruelle a écrit un très utile article de synthèse sur l’histoire et le présent du projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes. Sur un ton agréablement caustique, l’auteur passe en revue l’ensemble des aspects de la question. Excellent !

Voir le site de Pierre Deruelle

2) 13 millions de passagers à Genève en 2011. Mais à part ça Nantes-Atlantique est saturé avec 3, 6 millions.

Article paru  en décembre 2011 dans le journal Le Temps : « Année record pour l’aéroport de Genève ».

Extrait : « Doté d’une piste unique, Cointrin ne peut guère rêver d’en bâtir une autre, en raison de son implantation en pleine agglomération, à 5 kilomètres seulement du centre-ville. «Mais nous n’en avons pas besoin, assure Bertrand Stämpfli. Avec une seule piste, Gatwick accueille 35 millions de voyageurs par an. C’est plutôt la taille du tarmac qui constitue notre limite. De notre côté, nous pouvons envisager à l’horizon 2025 un volume de quelque 17 millions de passagers en adaptant nos capacités d’accueil.»

3) Un avenir sans pétrole ?

« L’implantation d’un aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes, en substitution des installations de Nantes-Atlantique, est envisagée depuis plus de 40 ans. […] le projet aéroportuaire fait ensuite l’objet d’un débat public en 2003 puis d’une enquête publique en 2006 pour aboutir à sa déclaration d’utilité publique le 9 février 2008. »

C’est donc en février 2008, cinq mois avant le crash économique mondial et alors que le prix du baril dépasse pour la première fois les 100 dollars… A lire sur le site : Notre-Dame-des-Landes: projet reconnu d’inutilité publique !

4) Entretien avec deux commandants de bord  (O-F du 6 octobre 2009) : « Un aéroport ? Pourquoi faire ?« 

Que pensent les pilotes du projet d’aéroport à deux pistes parallèles envisagé à Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes ?

Ça ricane. On se moque des hommes politiques décidés à construire un projet pharaonique, un grand aéroport de l’Ouest à quatre millions de passagers, dans un contexte où, au mieux, hors crise, le trafic en Europe ne progresse que de 1 %. Contrairement à l’Asie, qui fait des scores à 5 % et plus.

Voir Vidéo des pilotes  (octobre 2010) : « pilotes contre aéroport » ou bien ici « les clefs de l’info »

5) Trois articles édifiants sur les perspectives du transport aérien sur le site « Les Echos » :

Quant à l’unique piste, qui a vu passer 45.494 vols commerciaux en 2011, sa capacité est estimée entre 90.000 et 110.000 vols commerciaux par Cosynergie. A raison d’un emport actuel de 71,3 passagers par vol, la piste pourrait donc accueillir -hors le problème de l’aérogare -entre 6,4 et 7,8 millions de passagers. De quoi voir venir.

La mise en service, à l’horizon 2016-2017, de la ligne ferroviaire à grande vitesse jusqu’à Rennes, ainsi que de l’ouverture du nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes risquent d’accélérer la fermeture de plusieurs petits aéroports tels Lannion et Saint-Brieuc, sous perfusion de crédits publics.

Aéroports, trop c’est trop ! Symboles du dynamisme régional pour les élus,  la France dénombre 170 aéroports. Une  surcapacité qui grève les finances pour une efficacité toute relative.

6) Le point de vue de géographes

http://www.globalmagazine.info/article/423/78/Les-pistes-de-la-geographie .

Rien de mieux que quelques bonnes cartes pour y voir clair dans les enjeux géopolitiques du projet d’aéroport de Nantes/Notre-Dame-des-Landes.

A lire également sur le site de « géoconfluence ». « La France, des territoires en mutation ». Lien : http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/territ/FranceMut/FranceMutDoc17.htm

 

7) Dossier sur  « Bastamag.net »

Le site Internet « Basta ! » (www.bastamag.net) propose des articles liés aux problématiques sociales et environnementales, sur la solidarité internationale et l’engagement citoyen. « Basta ! »   a publié de très nombreux articles sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Exemples :

 

8) Dossier  sur « Mediapart » (réservé en partie aux abonnés)

Dossier: un aéroport de la discorde.

9) Deux articles sur NDDL dans «Article 11»

On ne peut réellement comprendre ce qui se passe actuellement à Notre-Dame-des-Landes (tant au niveau du projet que des résistances qu’il suscite) sans plonger dans l’histoire mouvementée de ce méga-projet, lancé dans les années 1970.

Une manif géante en plein bocage nantais. Un joli pied de nez au pouvoir en place. Des armées de menuisiers, de tracteurs, de paysans et de militants divers se retroussant les manches sous une même bannière – non à l’aéroport. Et un sentiment partagé de victoire symbolique.

10) A lire également sur leur site, le dossier constitué par l’ACIPA. (un PDF contre la propagande Vinci ? C’est ici)

Depuis 2003, l’ACIPA participe aux travaux mensuels de la coordination des associations et mouvements politiques opposants au projet de nouvel aéroport dit de Notre-Dame-des-Landes, forte aujourd’hui de plus de 40 membres.

11) Dossier sur l’Agora de Bretagne (expression des élus sur le terrain)

Construire un aéroport transatlantique taillé sur mesure pour le Concorde, à 27 kms au nord de la rocade de Nantes, à Notre-Dame-des-Landes ! Oublié un temps, ce vieux projet qui remonte aux Trente Glorieuses renaît de ses cendres à la fin des années 90 sous la houlette de Jean-Marc Ayrault, maire de Nantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *